Pour cette première année de partenariat avec le triathlon, ŠKODA a  décidé de créer une équipe en relais lors de l’IRONMAN 70.3 Vichy avec l’ambassadeur de la marque et triathlète professionnel comme capitaine d’équipe : Romain Guillaume.

©MarshallKappel

Team skoda tri ironman vichy Team skoda tri ironman vichy Team skoda tri ironman vichy

Des étoiles dans les yeux.

L’attention redoublée, Alexandre Massy et Anthony Dorland, deux athlètes amateurs, ne perdent pas une miettes des conseils distillés par le vainqueur de l’Iromnan 70.3 de Dubaï, Romain Guillaume. Et pour cause, c’est en mode immersion totale qu’ils ont préparé l’Ironman 70.3 de Vichy. En ligne de mire : le relais en équipe avec l’un des meilleurs spécialistes français longue distance. Un capitaine de poids pour les chanceux du jour, respectivement chef de projet et cuisinier parisiens, savourent sans modération une belle promotion. Un sacré cadeau… made in ŠKODA. Insolite ? Pas vraiment. Partenaire du Tour de France cycliste depuis 14 ans, son implication sans faille s’est concrétisée par la présence de deux Team ŠKODA en 2016. Sur l’Étape du Tour, la Team ŠKODA a pour objectif de permettre à des amateurs de vivre une expérience collective extraordinaire aux côtés de professionnels. Une passion dévorante pour la petite reine qui rime donc avec partage.

©MarshallKappel

« ŠKODA est en totale adéquation avec cette idée de l’exigence, ce petit truc en plus, cette modularité qui feront la différence.»

« Il y deux ans, nous avons souhaité créer tout un écosystème autour du vélo sous la bannière « Welovecycling », explique la responsable événement et sponsoring de l’entité Tchèque, Marie-Amélie Guillet. L’objectif affiché était de rassembler une communauté de vrais inconditionnels via les réseaux sociaux, Facebook, Twitter et autres. C’est d’ailleurs par le biais d’un jeu-concours lancé sur Facebook sur la page SkodaWelovecycling que nos deux sélectionnés ont vécu cette aventure unique aux côtés de Romain Guillaume. Le lancement d’une équipe amateurs reste une première dans le triathlon pour ŠKODA. »

IRONMAN-VICHY-JACVAN@ACTIVIMAGES

Un virage tout en douceur pour la firme qui s’ouvre ainsi à un autre monde. « Dans l’univers du cyclisme, ŠKODA apporte déjà son soutien en local comme sur le Tour de Bretagne ou sur les Classiques comme Paris-Roubaix, Paris-Nice, sans oublier le Critérium du Dauphiné ou encore le Vélo Vert Festival, plus gros centre d’essai outdoor de VTT. Etendre notre partenariat vers le triathlon, un sport vélo est alors apparu comme une évidence », poursuit Marie-Amélie. Vichy terrain de jeu privilégié et test grandeur nature, c’est dit : ŠKODA roule pour le triathlon. Si loin, si proche finalement…

«Nos produits peuvent complètement répondre aux attentes des sportifs les plus exigeants. Le triathlètes sont par essence, par définition, exigeants, pointilleux, méticuleux et très attentifs à leur matériel. Pour eux, tout est question de détails. Le plus petit a son importance. ŠKODA est en totale adéquation avec cette idée de l’exigence, ce petit truc en plus, cette modularité qui feront la différence. C’est aussi notre manière de les accompagner », prévient l’intéressée. Quoi de plus puissant que l’IRONMAN pour marquer les esprits.

IRONMAN-VICHY-JACVAN@ACTIVIMAGES

Romain Guillaume ? Un homme vrai, accessible et ouvert aux franches rigolades. Génial ! »

« Et quelle simplicité ! Sa disponibilité, son naturel m’ont bluffé. Il a la cœur sur la main et il est vrai tout le temps. Je l’avais croisé il y a deux ans et il n’a pas changé ». Inoubliable… le mot revient avec insistance. Entre franches rigolades et sérieux, le Team ŠKODA Tri a frappé fort, très fort pour une première. Le podium en guise de cerise sur le gâteau. «  C’est vraiment ça ! La cnt rompu, on dépassé nos attentes. L’argent sur l’Ironman de Vichy, c’est génial. Preuve que nous avons bien géré notre affaire ». Une affaire d’hommes  parmi 2 300 mordus !

Un rêve éveillé.. . « ŠKODA a fait les choses en grands comme ce tournage qui montrera les facettes du triathlon. Au vu de notre performance peut-être que je recevrai bientôt un autre coup de téléphone de leur part. Une auto en lising me plairait assez, plaisante Alexandre Massy. « Plus sérieusement, je garderai en mémoire l’instant où les crampes mon pris après 50 km de vélo en préparation. Romain et Anthony m’ont sacrément chambré. Ils se sont bien foutus de moi ». L’envers de l’effort. Diablement enrichissant.

Article extrait de : TriMax